Derniers sujets

Partagez | 
 

 Le temple des amoureux dévêtus de la nature [RP Erena et Kairos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Tueur de Siless
Tueur de Siless
Messages : 83
Date d'inscription : 19/11/2017
Infos fermées
MessageVen 11 Mai - 18:15

Kairos avait rencontré à la capitale un bien adorable jeune homme. La soirée ayant été arrosée, et le jeune homme particulièrement séduisant, Kairos ne put résister à l'invitation qu'il lui fit de l'accompagner dans son temple.

Sur le chemin du temple, Kairos avait écouté attentivement le jeune homme parlait de ses compagnons de vie les Chlorophyliens. Ceux-ci avait pris l'habitude de prier dans un temple en hommage à la Chimère Terabithia. Mais le temple avait été progressivement abandonné au fil du temps, de même que les adorateurs de la chimère c'étaient fait plus rares. Les derniers qu'ils restaient retourner parfois aux abords du temple en pèlerinage pour contempler les fresques environnantes. Selon son ami, tous lui ressemblaient. Les Chlorophyliens étaient semblables à des êtres tout droit issu de la jungle. Leurs yeux verts émeraudes trahissaient bien souvent leurs croyances en la chimère.

Lorsqu'ils arrivèrent enfin au temple, ils prirent le temps de venir observer les fameuses fresques montra les miracles de la chimère. Les fresques étaient tout simplement splendides. Après ce si long trajet, Kairos avait compris que lui et le jeune homme n'étaient pas véritablement faits pour être ensemble. Pour autant, perdus dans cette jungle, émerveillés devant ses fresques, ils se forgèrent un souvenir inoubliable à deux. Au réveil le lendemain, Kairos ne fut pas surpris de voir que son acolyte avait disparu dans la nature. Peut-être était-ce pour le mieux, d'autant que Kairos n'avait jamais été vraiment fan des adieux, qui laissent toujours un sentiment étrange d'inachevé. Au moins là, leur dernier souvenir resterait lui comme une cuillère de miel fraichement butinée par les BUZBUNNY !

Kairos prit le chemin du retour, mais ne résista pas à la tentation de rentrer dans l'ancien temples des Chlorophyliens. Après avoir gravi les marches, il se retrouva dans un hall immense taillé dans la pierre, et où la nature avait repris ses droits. Les pierres étaient pour un bon nombre fendue, transpercées par des arbustes et des lianes en tout genre. Des racines recouvraient quasiment l'intégralité de la surface au sol, rendant le chemin escarpé. Kairos s'engouffra dans le temple, guidé par la lumière du soleil qui baignait partout dans le temple.

Intrigué par le décor, Kairos ne s'aperçut pas qu'un serpent l'avait remarqué et pris en filature. Le serpent n'était pas particulièrement agressif et il avait déjà bien mangé. Pour autant, il n'appréciait guère être dérangé, et son venin était particulièrement puissant.

Kairos poursuivit son chemin, toujours précédé par le serpent, et se retrouva face à une étendue d'eau. Kairos s'approcha pour remplir sa gourde, et lorsqu'il se pencha pour le faire, aperçut le reflet du serpent dans l'eau, se dressant au dessus de lui-prêt à en découdre. Ce que ni le serpent, ni Kairos n'avait prévu, c'est qu'un autre serpent, celui-ci aquatique, et beaucoup plus agressif s'empressa de bondir aussi à son tour. Les deux serpents se bloquèrent mutuellement et s'enclencha alors une bataille acharnée entre les deux titans, devant le regard pétrifié de Kairos, qui n'avait décidément pas de chance avec les serpents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Inconnu
Inconnu
Messages : 23
Date d'inscription : 28/02/2018
Infos fermées
MessageMar 15 Mai - 4:24

Erena avait décidé de partir dans les profondeurs de Jungala pour effectuer quelques récoltes. Elle s'était vêtue de sa longue veste rouge descendant jusqu'à ses chevilles, son chapeau de mage pour compléter sa tenue, et son sac contenant ses prélèvements. Ce n'était peut être le plus adéquat pour s'aventurer dans la jungle, mais elle avait maintenant l'habitude des escapades, et puis elle aimait ces habits. Déjà plusieurs jours qu'elle s'aventurait dans la végétation, passant par chacune des zones de récolte qu'elle connaissais. Elle n'avait pas rencontré de quelconques obstacles, ce qui lui permettait de profiter pleinement de ses activités. Son chemin la conduisit jusqu'au Temple des anciens, lieu de culte pour les Chlorophylliens et leur croyance en la chimère Terabithia, aujourd'hui en ruine que ce soit a cause de chasseurs de trésors ou simplement la nature qui avait reprit ses droits. Seuls certains passages, secrets pour certains pouvaient conduire a certaines ressources précieuses. C'est dans l'une de ses galeries qu'Erena pouvaient y recueillir une plante en particulier, mais ce n'était pas la bonne période. Tout au mieux elle pourrait y trouver de la mousse commune poussant sur les parois. Toujours est il que le Temple était sur sa route, et qu'elle y ferait un bref détour.

Arrivée devant, la blonde devenait plus attentive, le lieu avait beau être abandonné, il restait tout de même l'un des lieux favoris des brigands et autre repère de voyous, d'autant plus qu'elle crue remarquer le passage de quelqu'un qui se serait introduit a l'intérieur du Temple. N'ayant croisé personne sur sa route, il était aussi possible que l'éventuel individu soit déjà parti. Elle prit la décision d'investir les lieux.

Erena arriva dans le hall principal, semblant être vide. Seuls quelques craquements et autres sifflements retentissaient. Elle avança prudemment, puis semblant entendre plus bas du raffut. Elle s'y dirigea et constata qu'en effet elle n'était pas seule. Deux serpents qui guettèrent l'occasion pour se jeter l'un sur l'autre et au milieu de cela, un jeune homme qui était au mauvais endroit, au mauvais moment. Que faisait il la? Était il perdu? Un humain qui plus est. Elle avait beau ne pas les apprécier, elle ne pouvait pas laisser ce garçon en difficulté. Pendant que les deux créatures se battaient, elle lui cria :
"Eh toi la bas! Viens vite, c'est le moment!"
Les serpents ne manquèrent pas de remarquer eux aussi la présence d'Erena, ce qui permit a la créature d'eau de profiter d'un moment d'inattention pour achever son adversaire. Mais un plat certainement meilleur et plus consistant se trouvait non loin : De la chair fraîche.
Mais la blonde n'y voyait pas de cette oeil. Elle embrasa sa main et était prête a riposter, ou du moins ralentir le serpent pour protéger le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tueur de Siless
Tueur de Siless
Messages : 83
Date d'inscription : 19/11/2017
Infos fermées
MessageMar 15 Mai - 19:46

Il s'en était fallut de peu pour que Kairos ne finisse pas au fond du ventre d'un serpent au beau milieu de nul part, dans un temple en ruine et poussiéreux. Quelle mort pathétique cela aurait été. Parfois, la vie ne tient qu'à un fil, mais ce fil était plutôt solide visiblement.

Enfin, la partie n'était pas vraiment finie, et à vrai dire pas très bien engagée d'ailleurs. Le serpent aquatique avait pris l'ascendant sur son adversaire, mais ce dernier continué à riposter avec ardeur. Si Kairos n'appréciait pas du tout les reptiles, il ne pouvait que reconnaitre que celui-ci était particulièrement valeureux. Quelle créature n'était pas prête à tout pour survivre en même temps ?

Toujours interdit, en train d'observer le spectacle, d'une certaine beauté il était vrai tant les créatures étaient gracieuses, Kairos fut cependant sorti de sa torpeur par la voix puissante d'une femme. La première chose que Kairos aperçut fut ses cheveux d'une blondeur légendaire qui dépassaient de son chapeau. Ils lui rappelèrent son dernier amant. Surtout, la robe rouge incandescente qu'elle portait sur elle faisait ressortir son teint clair et sa chevelure étincelante. Son physique ne laissait aucun doute quant au fait que c'était une femme d'action, qui avait déjà du affronter des obstacles sur sa route et qui n'avait pas peur d'en découdre si cela était nécessaire pour avancer. Son regard laissait toutefois perplexe Kairos. C'était certain, elle désirait l'aider et non pas lui tendre un piège, mais pourtant on pouvait apercevoir au fond de son regard une méfiance certaine à son égard. Qu'avait-il bien pu faire pour qu'elle se méfie comme cela de lui ? Était-elle méfiante avec tous les inconnus ?

De nombreuses questions faisaient éruption dans la tête de Kairos, mais le temps n'était pas à la réflexion. Il suivit les directives de la jeune femme et entrepris de la rejoindre. Pour autant, le cri qu'elle avait fait avait permis au serpent aquatique d'achever sa proie. Ce dernier était donc maintenant libre de chasser librement les autres. Alors qu'il avait effectué la moitié du parcours en courant, Kairos vit une ombre se rapprocher de lui. La jeune femme semblait avoir du feu autour de sa main. Comment diable était-elle capable de faire cela?

Kairos observait attentivement l'ombre qui le suivait. Lorsqu'il compris que le serpent s’apprêtait à bondir sur lui Kairos effectua une roulade sur le coté, fit appel à l'esprit des sables qui l'accompagnait et lui demanda de créer une bourrasque suffisante pour repousser la créature. Il espérait ainsi non pas blesser la créature mais l'écarter suffisamment de lui pour que l'inconnue qu'il tentait de rejoindre ait un angle de tir suffisant pour utiliser ce feu qu'elle semblait maitriser. Il espérait simplement ne pas s'être trompé ni sur ses capacités, ni sur celles de l'étrangère.

Lancer de dé :
Réussite : la bourrasque repoussa le serpent au coin du temple, permettant de le viser aisément.
Échec : la bourrasque apparait mais place le serpent entre Kairos et Erena, les forçant à l'abattre pour se rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 131
Date d'inscription : 22/11/2017
Infos fermées
MessageMar 15 Mai - 19:46

Le membre 'Kairos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Echec/Réussite' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Inconnu
Inconnu
Messages : 23
Date d'inscription : 28/02/2018
Infos fermées
MessageMar 22 Mai - 3:30

Le jeune garçon, entendant son appel, reprit ses esprits et s'empressa de rejoindre Erena en amont. Elle avait prévue de le protéger mais l'angle était assez mauvais, le lieu étant plutôt étroit. De plus, sa distance d'attaque était assez limité, elle devait attendre que le garçon se rapproche. N'étant plus qu'a quelques mètres, elle guettait l'occasion pour frapper mais soudainement le jeune homme fit une roulade sur le côté et Erena ne compris pas exactement comment mais il déclencha une brève bourrasque ce qui plaqua le serpent contre la paroi, lui laissant une ouverture suffisante. Elle ne perdit pas de temps et d'un mouvement de bras elle envoya une salve de trois projectiles de feu contre sa cible qui malgré son affinité aquatique fut grièvement blessée et mise en déroute. La blonde porta a présent son regard sur le garçon qui l'avait rejoint. Elle ne lâcha pas un mot et prit simplement le temps de l'observer. Il était plus grand qu'elle, pourvu d'un petit gabarit, mais ses yeux bleus peu communs pouvaient jalouser les plus belles eaux des chutes de Cristal. Son habillage était assez classique, si ce n'est un symbole sur ses vêtements qu'elle ne sue reconnaitre. Bref, pas vraiment de quoi l'impressionner. Maintenant que leur moment d'action était terminé, elle lui dit simplement : "Allons y, il vaudrait mieux sortir".

Une fois a l'extérieur, Erena descendit les quelques marches et sorti de sa petite sacoche arrière un étui contenant sa pipe longue qu'elle mit a sa bouche. Elle prit ensuite une autre boite contenant cette fois ci son tabac et ses herbes aromatisés qu'elle consommait régulièrement. Elle en prit quelques une qu'elle avait finement émincé pour les mettre a l'intérieur de son brûle-gueule. Elle l'alluma alors du bout du doigt pour embraser le tout et tirer les premières bouffés, profitant d'un agréable goût fruité. Elle recracha ensuite un épais nuage de fumée, et continua a fumer en regardant du coin de l'oeil le jeune garçon. Elle ne le considérait pas comme menaçant. Peut être s'était il égaré, ou qu'il cherchait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tueur de Siless
Tueur de Siless
Messages : 83
Date d'inscription : 19/11/2017
Infos fermées
MessageMar 22 Mai - 22:16

Après le succès de son action, la jeune femme ne tarda pas à réagir exactement comme Kairos l'avait prévu. Ils ne se connaissaient pas mais au moins savaient-ils se coordonner. Cela fit plaisir à Kairos de se rendre compte qu'il n'était plus tout à fait un novice en matière de combat. Trainer avec Mayu lui avait appris les rudiments de l'art de la guerre. Et cette fille là maitrisait visiblement l'élément du feu.

Alors que le serpent marin prenait la fuite, la jeune femme sembla l'observer minutieusement sans que Kairos ne parvienne à déchiffrer quoique ce soit de son expression. Puis elle se contenta d'indiquer qu'ils verraient sans doute mieux de partir de cet endroit et s'empressa de tourner les talons sans même attendre sa réponse ou vérifier qu'il la suivait bien. Quel drôle de personnage elle faisait se dit Kairos.

Il la suivit cependant en la remerciant de l'avoir sorti de ce mauvais pas. Elle se contenta d'allumer une pipe avec son propre doigt. Kairos avait aperçut ce genre d'engin à Ahriman, sans jamais avoir l’occasion d'essayer, ni même d'en savoir plus à son sujet. Il lui demanda donc :

- Dans les montagnes, personne ne dispose d'un tel attirail. Quel est donc l'utilité de ce petit objet ?

Elle semblait véritablement dynamique et visiblement pressée, comme si elle cherchait à fuir quelque chose ou quelqu'un, à moins que ce ne soit juste son passé. Sans doute était-ce qu'une impression. Kairos poursuivit :

- Que faites-vous ici ? Du fait de votre sacoche, je suppose que vous deviez simplement essayer de récolter simplement quelques ingrédients. Je suis désolé de vous avoir embarqué dans un tel sac de nœuds. Je suis doué pour me mettre dans des situations maladroites. Je crois que je ne changerai jamais.

Cette fille l'intriguait, mais il n'était pas doué pour se lier d'amitié avec les étrangers. Et, il n'avait jamais vraiment compris les femmes. Ni même les hommes d'ailleurs. Grandir entouré de quelques animaux et d'un vieux montagnard n'avait pas aidé à lui faire développer des talents de sociabilisation. Quelque chose lui disait pourtant que cette fille était peut être aussi farouche que lui. C'était un bon début ! Et surtout, il rêvait de revivre des aventures pareilles à celles du désert. Et cette fille semblait être sa meilleure piste pour de telles sensations. Il demanda, sans doute maladroitement :

- Vous maitrisez le feu depuis votre enfance ? Est-ce un pouvoir dont dispose toute votre famille. En tout cas c'est très impressionnant, et surtout très utile. Si vous saviez comment allumer un feu est d'une complexité pour le commun des mortels. Enfin, du moins ça l'ait pour moi. Mais je ne suis pas particulièrement doué de nature, alors je parle peut être trop vite au nom de toute l'humanité.

Il espérait lui arracher un éclat de rire. Sans doute pour le meilleur, le familier de Kairos, un chat ailé, choisi cet instant pour sortir de sa cachette et observer l'étrangère qui semblait discuter avec son maître. Bien que curieux, l'animal n'osait pas s'approcher de la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Inconnu
Inconnu
Messages : 23
Date d'inscription : 28/02/2018
Infos fermées
MessageVen 25 Mai - 2:45

Le jeune garçon la remercia de l'avoir aidé, mais elle ne répondit pas. Il avait simplement eu de la chance qu'elle soit passée dans le coin. Elle se contentait ensuite d'écouter ce qu'il disait en l'observant toujours. Il avait l'air intrigué par elle, mais aussi par l'objet dont elle se servait. Enfin elle aligna plus de 3 mots.

"C'est une pipe, qui sert notamment a fumer du tabac et autres herbes. Certains fument par plaisir, d'autres s'en servent a des fins médicales." Elle tira une nouvelle bouffée qu'elle recracha et ajouta : "Dans mon cas, c'est les deux."

Erena voulait a présent reprendre son chemin, mais il lui posa d'autres questions. Il avait la langue bien pendue celui là. Cela dit, ça ne la dérangeait pas vraiment. Le jeune garçon n'avait pas l'air méchant, mais semblait plutôt aimable et curieux. Certains dirons que c'était un mauvais défaut, pour la blonde c'était une excellente qualité. Curiosité est source de savoir. Elle mit un peu plus de sourire dans sa voix :

"En effet, je suis venue dans la forêt pour effectuer des récoltes. Je suis herboriste a Mystarcia. Il m'arrive cependant de me déplacer dans d'autres villes pour améliorer le commerce. En ce qui concerne ce qu'il s'est passé, je te dirait simplement de faire attention la prochaine fois. Rares sont les visiteurs du temple et si il y en avait, ils seront certainement moins tendres que le serpent d'eau."

En disant cela, elle pensait aux brigands et autres crapules qui voudraient piller ou se réfugier dans les ruines.
Erena allait de nouveau prendre une dernière bouffée mais le bout de sa pipe s'arrêta a ses lèvres quand il lui posa une nouvelle question. Elle détourna alors son regard, qui tomba au sol et ne répondit pas. Elle ferma les yeux et des souvenirs refirent surfaces, d'elle et de sa mère, avant que cette dernière ne se fasse enlever.
La blonde secoua brièvement la tête comme pour reprendre ses esprits et se rendit compte que sa pipe s'était éteinte. Elle prit a nouveau des herbes pour la remplir et l'embraser de nouveau. Le jeune garçon ne pouvait pas forcément savoir qu'il avait touché un sujet sensible, mais elle lui répondit cependant :

"En effet, je maîtrise le feu depuis que je suis née..."

Elle pensa ensuite intérieurement : "Comme nombreux des miens..."

Puis elle reprit en ricanant : "Il faut dire que vous les humains, vous n'êtes pas doués pour grand chose, a part détruire et vous accaparer tout ce qui est possible en ce monde. Les seuls dieux en ce bas monde, ce sont les dites Chimères, et non vous."

Elle soupira alors profondément comme pour se canaliser et se calmer. Elle reprit alors plus calmement :

"Enfin, peut être fais tu partie de ceux qui peuvent me redonner foi en vous. Je suis navrée si je t'ai effrayé. Comme tu l'as certainement compris, j'ai quelques différents avec votre race. Je te raconterai mon histoire un jour, si j'estime cela nécessaire."

Erena continua de fumer, puis remarqua qu'un petit chat noir pourvu d'ailes, s'était caché derrière le jeune homme, laissant juste sa tête dépasser pour observer. A sa vue, elle eue un léger sourire. Elle tendit légèrement la main, pour "proposer" a l'animal de s'approcher. Si il y a bien quelque chose qu'elle aimait, c'était la nature.
A son tour, elle posa les questions. Elle demandait alors en se moquant gentillement :

"Et toi alors? D'où viens tu? Mis a part parler de moi et me dire a quel point tu es doué pour te mettre dans la panade, quel raison t'as poussé a venir ici? Tu m'as parlé des montagnes non?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tueur de Siless
Tueur de Siless
Messages : 83
Date d'inscription : 19/11/2017
Infos fermées
MessageVen 25 Mai - 19:48

La jeune femme, jusque là plutôt distante, semblait se détendre un peu. Ce n'était pas qu'elle craignait Kairos pourtant. Il comprit à ses paroles qu'elle se méfiait des humains. Il avait rencontré lors de ses voyages différentes espèces et aucune ne lui avait semblait meilleure que l'autre. Chacune avait des défauts et aucune n'était parfaite car la nature était ainsi faite lui semblait-il. Pourtant, il ne jugea pas ses paroles et se contenta de noter ceci dans un coin de sa tête, en veillant à comprendre peut-être pourquoi elle avait un tel jugement.

Elle voulait visiblement caresser Saphira, mais elle était encore très timide avec les étrangers et encore un peu endormie. Néanmoins, lorsque Kairos lui poussa l'arrière train, elle poussa l'audace jusqu'à venir renifler la main de l'inconnue avant de repartir en arrière la queue entre les gens. Kairos, souriant répondit enfin à la fille :

- D'ailleurs, je m'appelle Kairos. Je suis né dans les Montagnes en effet. Je cherche l'endroit d'où vient ma mère et j'ai toujours ressenti le besoin de découvrir le monde. Le jour où j'ai gravi le col de la montagne pour apercevoir les dunes du désert, je n'ai plus jamais remis en question mon choix. Je cherche toujours mes racines, mais en attendant je me contente des couchers de soleil.

En prononçant ses paroles, Kairos se mit à penser à son enfance et à cette mère qu'il n'avait pas eu la chance de connaître. Avec le temps il avait appris à dépasser cette tristesse pour la transformer en un besoin inexorable de vivre comme si la vie était une course dans laquelle il ne pouvait se permettre de s'arrêter. Il tenait à vivre pleinement cette vie que sa mère lui avait donné au détriment de sa propre existence.

Son familier sentit sa peine et vint se frotter contre sa joue dans un geste d'une douceur qu'elle seule avait le secret. Saphira était devenue en quelques mois nécessaire à l'équilibre dans sa vie. Sa seule présence suffisait à compenser l'absence de proches autour de lui. Elle avait il est vrai mauvais caractère, surtout lorsqu'on l'a réveillé, mais en dehors de sa, elle était un familier particulièrement dynamique et attentif à son maître qui le lui rendait bien. Alors qu'il regardait son familier, Kairos demanda :

- Et toi, as-tu un familier ou ta pipe te suffit-elle ?

Il appréciait l'honnêteté de cette fille. C'était une qualité de plus en plus rare. Elle était parfois un peu dure dans ses paroles, mais au moins ne cherchait-elle pas à tromper. Cela faisait d'elle une personne de confiance. En fouillant pour trouver une friandise à base d'insecte dont Saphira raffolée, il trouva un petit morceau de papier écrit de la main du Chlorophyliens qui l'avait conduit jusqu'ici. Sur le morceau de papier on pouvait lire :

- Tu n'es pas ici par hasard, protecteur de l'eau. Toi seul pourra trouver le secret de ce temple. Sache que la nuit fut agréable à tes cotés.

En lisant ces quelques lignes, Kairos se mit à rougir. Mais il avait réussit à piquer sa curiosité. Il espérait que la jeune femme accepterait de l'accompagner dans sa recherche. Ce n'était sans doute qu'une mauvaise farce pour justifier son départ, mais il voulait en avoir le cœur net. Il demanda donc :

- Puisque tu n'as rien à faire, accepterais-tu de m'accompagner encore un peu ? Je dois vérifier quelque chose s'il te plaît et j'aurai bien besoin de ta protection et de ta compagnie. Je n'ai malheureusement pas d'argent à te proposer en échange de ton aide, mais je n'oublierai pas un tel acte si tu acceptes bien sur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 131
Date d'inscription : 22/11/2017
Infos fermées
MessageSam 26 Mai - 11:07

Quel idiot, la Chamane le tuerait s'il revenait sans ce qu'elle lui avait demandé ! Perigri se hâta de retourner au temple. Il ne l'avait quitté que depuis une heure ou deux, après être venu prier avec des membres de sa famille, mais ce n'était qu'une part de la raison de sa présence, ce matin-là, la seconde étant la demande de Rune. Celle-ci avait été claire, il ne devait pas revenir sans la plante, ou si la rumeur était fausse, être entièrement certain qu'il n'y en avait pas la plus petite trace dans le temple. Toutefois, il devait absolument se rendre chez le forgeron dans le même temps, afin de récupérer la bague de fiançailles dont il avait demandé la fabrication, il y a un moment déjà. L'homme, un marchand itinérant spécialisé dans les bijoux de grande valeur, ne venait qu'à Mystarcia deux fois par an et repartait ce jour. Il n'avait pas le choix. Au risque de décevoir la Chamane, il devait absolument récupérer ce présent.

Arrivant devant le temple, en sueur d'avoir couru comme un dératé, il aperçut deux personnes discutant. Il se souvint d'avoir vu ce jeune homme entrer le matin même dans le temple alors qu'il vénérait la Chimère. Quant à la femme, il était certain de l'avoir déjà aperçu, elle aussi, dans les parages. Ces deux-là devaient connaître le temple un minimum, voilà une chance qu'il n'allait pas refuser ! S'approchant, il les interrompit, l'air grave accentué par ses épais sourcils froncés :

- Bonjour voyageurs ! Pardonnez-moi de vous importuner, mais j'ai une grande tâche à vous confier. Nous ne nous connaissons pas, et j'ai conscience que tout service rendu mérite salaire, alors je prierais Terabithia pour qu'elle vous accorde une vie longue et heureuse.

Il reprit son souffle, mains sur les hanches, et remarqua qu'il faisait bien deux têtes de moins que les individus, ce qui lui donnait l'impression d'être regardé de haut. Mais soit, la Chimère l'avait ainsi fait, et il se trouvait très bien ainsi ! Sortant une feuille de son sac, il la déroula devant les deux protagonistes et expliqua :

- J'ai une tâche extrêmement importante à effectuer en ce jour, mais Rune, la Chamane d'Emerald m'a demandé d'effectuer une vérification minutieuse du temple au sujet d'une plante rare qui aurait fait son apparition. L'individu ayant lancé cette rumeur n'est pas très fiable, et j'ai donc été chargé de ne retourner au village que lorsque j'aurais vérifié chaque recoin, mais... Il faut impérativement que je me rende à Mystarcia, et ce, dans les plus brefs délais. Je saurais vous récompenser et serais ravi de vous accueillir dans ma demeure et de vous offrir de quoi vous restaurer si d'aventures vous passez au village. J'ai vraiment besoin de votre aide !

◄►

Perigri est un chlorophyllien de l'ancien culte vivant à Emerald, il vous demande d'intervenir dans le dilemme auquel il fait face en effectuant la vérification ordonnée par Rune, la Chamane dirigeante d'Emerald, concernant la fleur dite "des murmures".

• Cette plante n'apparaît qu'aléatoirement dans des lieux peu communs et un habitant peu fiable à signalé l'avoir aperçue dans le temple.

• C'est pour Erena l'occasion de découvrir une nouvelle plante aux propriétés connues seulement de la Chamane, et pour Kaïros, de visiter un peu plus les sous-terrains sous la protection de l'herboriste.

• La fleur ressemble à une digitale, soit une longue tige fine garnie de clochettes longues de couleur mauve, et il sera nécessaire d'effectuer un lancé de dé echec-réussite au minimum pour la trouver. Tout comme sa cousine, elle est intégralement toxique, libre à vous d'y toucher et d'en tester les effets, ou non.

• Il faudra ramener l'information sur sa présence, ou son absence, à Emerald.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Inconnu
Inconnu
Messages : 23
Date d'inscription : 28/02/2018
Infos fermées
MessageMar 29 Mai - 19:16

Après que le petit chat vint sentir la main d'Erena, le jeune garçon se présenta sous le nom de Kairos et il avait pour but d'explorer le monde, a la recherche de ses origines, avec comme motivation sa mère. Mais a son air mélancolique il semblait que tout n'était pas rose, et que cette dernière pour une quelconque raison ne devait plus être de ce monde. Elle en déduit ainsi car elle connaissait le manque et le vide d'un être cher. Bien qu'aujourd'hui elle s'en était remise, elle n'en oublie pas pour autant les responsables. Mais ce n'était pas le moment pour ça, mais celui de se présenter.

"Je m'appelle Erena Fi. J'ai toujours vécu en Jungala, je viens des "Chutes de Cristal". Comme toi j'ai envie d'explorer le monde et d'enrichir ma culture d'herboriste. Ce n'est pas dans mes habitudes de sympathiser de cette façon mais il semblerait que tu sois quelqu'un de bon", dit elle avec un sourire discret.

Elle ne lui divulguait pas toutes les informations sur elle et ses intentions, bien que celles ci ne soit pas mauvaises. Simplement, elle les lui révélerait en temps voulu. Quand il lui posa la question sur sa pipe, elle lâcha un petit rire.

"J'aime les animaux, mais je ne peux me séparer de ma pipe. Pour tout te dire, fumer m'apaise. Cela dit peut être qu'un animal me permettrait d'avoir un peu de compagnie. Il faut dire que les plantes, ce n'est pas très actif". Répondit elle en riant doucement.

Pour une fois, elle appréciait la compagnie d'un humain. Elle se remit justement a fumer tranquillement, en observant toujours Kairos. Il devenait distrait par ce qui semblait être un mot, et il lui proposa ensuite de l'accompagner encore un peu et de le protéger. Elle n'avait pas besoin d'argent ou de dût, simplement pour quelle raison le voulait continuer a explorer les lieux?

Elle voulue lui répondre mais un Chlorophyllien qui ne lui était pas inconnu intervint, avec une requête. Erena le laissait parler et n'était guerre intéressée jusqu'à ce qu'il fasse allusion d'une plante qui serait apparue. Malgré le fait qu'elle venait rarement au temple, elle n'avait pas remarqué d'autres végétaux plus développés que de la mousse. Bien qu'elle n'entendit jamais parlé de cette "fleur des murmures", ce Chlorophyllien appartenant a l'ancien culte et travaillant pour la chamane Rune devait certainement savoir de quoi il parlait.

Erena devait pourtant s'en aller et continuer ses récoltes, mais si il disait vrai? Et coïncidence ou non, Kairos avait aussi besoin de son aide. Elle se tourna alors vers lui :

"Qu'en penses tu? Toi qui voulais explorer les lieux on pourrait en profiter pour chercher cette plante? J'accepte de te protéger mais cependant, sauf erreur de ma part, tu n'es pas dépourvu de magie. Pour le moment, je suis a tes côtés, mais il faudra un jour ou l'autre que tu apprennes a te défendre seul, et même si je ne suis pas une experte, je pourrait peut être t y aider.

Erena ne disait pas cela pour lui faire peur, et ne comptait pas non plus l'abandonner, mais c'était pour que le jour où il se passe quelque chose, ou qu'elle ne soit tout simplement pas là, il puisse survivre. De plus, si le temple recelait encore des secrets, ces derniers devaient être protégés par des créatures plus dangereuses qu'un simple serpent d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
Message

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temple des amoureux dévêtus de la nature [RP Erena et Kairos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» Temple de Danava
» Le soldat amoureux {TERMINER}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ezylone :: Les terres d'Ezylone :: Jañgala :: Temple des Anciens-
Sauter vers: