Derniers sujets
» Généralité
Jañgala, la forêt indomptée EmptyVen 25 Oct - 10:52 par L'Originelle

» Hommes de pierre
Jañgala, la forêt indomptée EmptyVen 25 Oct - 10:48 par L'Originelle

» Phénix
Jañgala, la forêt indomptée EmptyVen 25 Oct - 10:26 par L'Originelle

» Humain
Jañgala, la forêt indomptée EmptyVen 25 Oct - 10:25 par L'Originelle

» Shäan Perkim - Pretty face, dark soul.
Jañgala, la forêt indomptée EmptyMer 23 Oct - 12:33 par Mayu

» Sirènes
Jañgala, la forêt indomptée EmptyMer 23 Oct - 12:16 par L'Originelle

» Sylvains
Jañgala, la forêt indomptée EmptyMar 22 Oct - 22:05 par L'Originelle

» Change-Forme
Jañgala, la forêt indomptée EmptyLun 21 Oct - 23:15 par L'Originelle

» Aels
Jañgala, la forêt indomptée EmptyLun 21 Oct - 23:11 par L'Originelle


Partagez
 

 Jañgala, la forêt indomptée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'Originelle
L'Originelle

Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2019
Infos fermées
MessageJañgala, la forêt indomptée EmptyDim 13 Oct - 15:53


Généralités



Jañgala est un vaste territoire à l'ouest d'Ezylone ou la végétation est reine. La population de cette région est de loin la plus tolérante et ouverte envers les autres. En dehors d'Emerald, les habitants des villes accueillent les étrangers sans regards sur leurs origines ou la raison de leur venue. On trouve également au-delà des cités nombres d'arbres et plantes exotiques qui ne sont disponible nul part ailleurs ainsi que beaucoup de bois précieux revendus aux plus offrants. Les chasseurs en quêtes de gloire viennent régulièrement pour tenter de percer les secrets du cœur de la forêt, mais jusqu'à aujourd'hui, personne n'y est encore parvenue, ou du moins, nul n'en est revenu pour en parler.  

Les Jañgaliens, en plus d'être dotés d'un sens de l'hospitalité très développé, aiment à cultiver leur esprit de compétition dans le but d'être toujours meilleur dans la ou les disciplines qu'ils ont choisies. Les plus riches n'hésitent pas à dépenser d'énormes sommes d'argent pour des banquets donnés sur un coup de tête ou des objets rares rapportés par des marchands d'autres régions. Quant aux autres, ils remplissent les tavernes, les lieux de divertissements et les marchés à ciel ouvert en quête d’émerveillement.

En savoir plus ?



Géographie et climat
Population
Politique du territoire

Revenir en haut Aller en bas
L'Originelle
L'Originelle

Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2019
Infos fermées
MessageJañgala, la forêt indomptée EmptyDim 13 Oct - 15:58


Géographie et Climat



GéographieClimatFaune et FloreLieux notables

Géographie


Jañgala est composée d’une surface majoritairement plane, bien que percé ici et là par des formations rocheuses ou des crevasses. On y trouve 45% de forêt tropicale au nord, 40% de forêt tempérée mixte au sud, 10% de marécages au sud-ouest et 5% d’un mélange forestier diversifié vers son centre.

Elle est encadrée par trois frontières naturelles, l'océan infini, à l'ouest, qui offre une faune maritime différente de la mer intérieur et bien moins contrôlée ainsi que de nombreuses plages et calanques paradisiaques. La chaîne de montagnes Merya au nord, avec ses multiples tunnels et éboulements mortels. Enfin, au sud, les chutes de Cristal forment une masse rocheuse haute de plusieurs centaines de mètres où affluent des torrents d’eau et qui n’offrent que peu de passages praticables pour qui ne les connaît pas.

Au centre de la forêt tropicale, on trouve une zone appelée “Le Coeur”, presque impénétrable. La végétation y est si importante qu’on ne peut pas faire trois pas sans utiliser une machette afin de se frayer un passage. C’est dans cet endroit reculé que se situe la communauté d’Emerald qui s’étend sur plusieurs kilomètres dans la végétation parcourue de ponts suspendus et autres systèmes de cordages. Elle se trouve non loin d’anciens temples Sylvains construit en honneur de Terabithia. Au sud, la seconde plus grande ville de Juñgala, Narathéa, est une étape obligatoire pour les voyageurs.

Au sud-ouest, les marécages d’Ombrage sont une zone lugubre et peu accueillante entourant la cité portuaire de Belmerys, construite sur pilotis. L’humidité y est dense et retient l’odeur pestilentielle de la végétation en décomposition et des étalages de pêcheurs. L’île que l’on peut apercevoir non loin des côtes est réputée pour être hantée et aucune expédition n’en est jamais revenue, par ailleurs, les monstres qui l’entourent ont déjà fait beaucoup de victimes et sont  encore méconnus, ce qui décourage de nombreux aventuriers. On trouve également le lac Astral au cœur de la végétation, connu pour la bioluminescence des algues qui y prolifèrent. Il est alimenté par la mer intérieur, mais curieusement non salé, on soupçonne les algues de filtrer l’iode.


Climat


T° : Nord +15°/ +30° (jour) ; +10°/ +25° (nuit)
       Sud +10°/ +25° (jour) ; +5°/ +20° (nuit)

Jañgala est divisée en deux climats majoritaires, influencés par les régions voisines, qui se rencontrent en son centre. Au nord, on trouve un biome tropical dû au réfléchissement émanant de Sabliar. La chaleur et le taux d’humidité y restent fortement élevés, rendant tout effort fatiguant. Au sud, on observe une forêt tempérée mixte où les températures sont plus douces et le taux d’humidité moins important. Au centre, les deux types de forêt se rencontrent et fusionnent.


Faune et Flore


La forêt tropicale, au nord, peut se vanter de la diversité d’espèces végétales, qu'elles soient rares ou plus communes dont un quart des variétés existantes, seulement, sont recensées. De nombreux chamans, herboristes et autres prétendus sorcier, alchimistes, vendeurs de remèdes et charlatans s'intéressent aux compositions et bienfaits de ces plantes sur les bipèdes. Sa chaleur humide offre aussi bien un terrain de chasse et de cueillettes parfait qu’un lieu de reproductions inédit pour la plupart des espèces présentes, masquées par la végétation.

Au nord, on trouve de nombreux prédateurs carnivores tous plus dangereux les uns que les autres dont les Pans, extrêmement rares, chassés pour leurs fourrures et les Priacetos, dont le poil écarlate permet de les reconnaître entre tous autre, mais aussi de mettre en garde contre le danger qu’il représente.

On trouve également des espèces pacifistes, qui sont souvent très colorées pour se fondre dans la végétation et ainsi survivre à leurs nombreux ennemis. Des volatiles, tels que les kokettes, qui sont des proies de choix à cause de leur incapacité à voler, ainsi que des Zhark, plutôt rare dans cette région, qui restent victime des braconniers. Il y a aussi des mammifères comme les Voltirans aux diverses teintes, qui sont domesticables et capturés pour être vendus aux plus offrants.

Dans les forêts tempérées mixtes on trouve moins de prédateurs et plus d’herbivores et autres petits mammifères qui sont bien plus craintifs que féroces. Les espèces végétales y sont moins diversifiées et envahissantes, ce qui explique que beaucoup de villages arboricoles aient préférés cette partie de la région.

Dans les marécages d'Ombrage, il y a peu d'espèces visibles en surface. On observe principalement des batraciens, des poissons, et des reptiles qui aiment se cacher dans la vase pour surprendre leurs proies. Certains rapaces et charognards de la forêt viennent se repaître dans les marécages, attendant que leurs proies s’attaquent à des voyageurs pour les interrompre et en faire leur repas.


Plus d'info dans le bestiaire

Lieux notables


Chaîne Merya
Marécages d’Ombrage
Temples
Chutes de Cristal
Lac Astral

Mystarcia
Emerald
Narathea
Belmeris
villages arboricoles

Revenir en haut Aller en bas
L'Originelle
L'Originelle

Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2019
Infos fermées
MessageJañgala, la forêt indomptée EmptyDim 13 Oct - 17:56


Population



Races présentesMode de vieCultureEducation


Races présentes


Tout comme Sahl et Sabliar, Jañgala possède un port de plaisance donnant accès à la navigation sur la mer intérieure. Son biome paradisiaque a fait de sa capitale, Mystarcia, la station balnéaire la plus appréciée des voyageurs. On y recense 70% de la population de Jañgala.

En s’enfonçant dans la jungle, on ne trouve qu’une faible densité de population, soit moins de 30%, principalement composée de Sylvains, d’Animatronus et d’Aels qui préfèrent vivre en communauté tranquilles dont certaines acceptent mieux les étrangers que d’autres.

Mode de vie


À Mystarcia, on trouve une pléiade de marchands, d'artisans, et de voyageurs ainsi que quelques montures, qui sont exclusivement utilisées entre les murs de la cité. C'est une ville portuaire vivante dont les rues bondées sont emplies d'airs de ukulélé et d'encens tropicaux. De nombreuses et riches demeures s’y alignent, entrecoupées d’établissements de plaisirs, de bains ouverts, ou de places réservées aux spectacles et marchés tenus chaque jour. On la surnomme à raison la cité des richesses. On y trouve également une école de magie, dont les meilleurs éléments sont recommandés à l’Académie des Archimages.

Dès lors qu'on quitte les immenses monuments de Mystarcia pour s'aventurer dans la végétation labyrinthique de la jungle, on découvre une multitude de communautés arboricoles ayant décidé de vivre loin de toute forme de civilisation, selon leurs propres règles. Les plus grandes d’entre elles sont Narathéa, qui s’épanouit à plusieurs mètres du sol, et Emerald, connue pour être un hameau où vivre dans la paix, en symbiose avec la nature.

À Pletorya, les habitants ne sont pas très ouverts aux étrangers, ils y vivent de génération en génération de pêcheurs très fermés sur eux-mêmes. Leurs seuls échanges réguliers avec des personnes externes concernent le commerce des produits de la mer contre d’autres produits de nécessité. Lorsque des inconnus débarquent pour se rendre sur l’île, ils leur donnent une barque et les mettent en garde, toutefois, ils ont pris l’habitude que personne ne les écoute ou ne revienne et évitent depuis tout contact.

Certains individus préfèrent vivre en solitaire et vont de villes en villages arboricoles pour troquer le fruit de leurs chasses et quelques ressources de la forêt contre des équipements essentiels à leur mode de vie.

Culture


La culture des Jañgaliens repose sur deux valeurs fondamentales enseignées durant l'enfance : l'ouverture d'esprit sur le monde et le dépassement de soi. On encourage ainsi les enfants à développer leurs forces, souvent au détriment de leurs faiblesses. Contrairement à d'autres régions où seuls les meilleurs ou les plus exceptionnels éléments ont accès aux écoles de magie, Jañgala ouvre ses instituts à tous ceux désireux de s'améliorer. L'esprit de compétition existant entres les élèves n'est cependant pas toujours facile à supporter pour quelqu'un n'ayant pas grandi avec cette mentalité.

La population vit dans l'unique but de s'auto-promouvoir sans s'appesantir sur les origines ou la classe sociale. Les villes jouissent d'une ambiance bon enfant, joyeuse et légère, ou les banquets et les spectacles itinérants se succèdent dans un rythme effréné. Ces apparences cachent cependant l'esprit de compétition parfois étouffant qui existent entre chaque artiste, marchand, ou artisan et il n'est pas rare d'observer des querelles dues à l’orgueil de certains. Bien que chacun soit libre d'exercer le métier de son choix, les marchands et chasseur-cueilleur sont privilégié du fait des innombrables ressources rares dont regorge la jungle. Ce sont donc ceux qui reçoivent le plus de demandes d'apprentis.

éducation


Avant leurs huit ans, la plupart des enfants de Jañgala apprennent de leurs parents qui sont chargés des bases de leur éducation. Ils leur enseignent ainsi au mieux la lecture, l'écriture et les mathématiques. Ce n'est que vers leurs dix ans qu'ils doivent quitter véritablement le nid et s'essayer aux métiers qui leur plaisent. Ils ont alors jusqu'à leurs douze ans pour choisir définitivement leur métier. Une fois que les deux premières années d'apprentissages sont passées, les élèves peuvent demander à diviser leur temps entre apprentissage et écoles de magie enfin de parfaire l'utilisation de leur don sans sacrifier leur apprentissage.

L’éducation des jañgaliens se fait principalement par apprentissage. Chaque enfant est libre de demander, dès ses dix ans, à suivre un artisan, un artiste, ou tout pratiquant du métier qui l’intéresserait dans le but d'être formé et de le devenir à son tour. Bien sûr, la notoriété encourage les demandes auprès de certains spécialistes plutôt que d'autres. Le, ou les meilleurs postulants, sont alors sélectionnés selon les critères du maître d'apprentissage après une période d'essais, ce qui ne fait qu'accroître la compétition entre les volontaires. Chaque maître d’apprentissage est chargé d'offrir un maximum de connaissances à ses élèves, qu'il s'agisse du métier qu'il pratique ou de connaissances plus générales telles que la géographie, l'histoire ou la comptabilité. Il est responsable de son ou ses élèves jusqu'à leur majorité, 20 ans et ne peut en avoir plus de deux simultanément.

La majorité du temps, un élève suis sa formation du début à la fin, mais dans certains cas exceptionnels, si le maître d'apprentissage ne tient pas ses engagements ou s'il fait preuve de comportements déplacés ou violents envers son élève, celui-ci peut faire appel au conseil pour rompre son engagement. Un membre se déplace alors pour évaluer si la demande est justifiée et accorde, ou non, la rupture, ce qui permet au jeune de trouver un nouveau maître d'apprentissage. Cette situation est toutefois extrêmement rare, car la réputation d'un professionnel est très précieuse et une telle bavure lui ferait perdre toute crédibilité.

En ce qui concerne la magie, les instituts de Jañgala sont ouverts à tous les enfants dès lors qu'ils obtiennent leur don, et il en existe plusieurs sur le territoire. Ils se divisent en plusieurs classes en fonctions du développement de la magie de chaque élève et sont dirigés par des professeures ayant une maîtrise parfaite de leur magie. La plupart des professeurs sont si investis dans leur travail qu'ils proposent même des cours particuliers gratuits ! Les enfants sont libre de rejoindre et de quitter ces écoles à tout moment sans contrepartie. Les écoles de magie de Jañgala sont réputées pour former les meilleurs mages de tout Ezylone.
Revenir en haut Aller en bas
L'Originelle
L'Originelle

Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2019
Infos fermées
MessageJañgala, la forêt indomptée EmptyDim 13 Oct - 18:21


Politique du Territoire



Système PolitiqueEconomieArmée


Système Politique


Juñgala est gouvernée par un conseil composé d’un représentant de chaque grand village et de chaque ville. On trouve parmis eux Camélia Stridean, représentante de Mystarcia, Rune, représentante de la communauté d’Emerald, Fallone Cosmos, représentant de Narathéa et villages arboricoles alentours, et Aoi Flesh, représentante de Belmerys. Ce sont, à l'heure actuelle, ceux qui font le plus parler d'eux.

Le conseil se réunit deux fois par mois à Mystarcia, sous la Coupole, pour discuter de nouvelles mesures, des prix des matières, de la sécurité, des apparitions de Terabithia et de beaucoup d’autres sujets. Même si beaucoup de décisions sont prises en commun, certains représentants appliquent leurs propres décisions dans leur ville, sans accords des autres. On retrouve ainsi des esclaves à Mystarcia, mais pas dans les autres ville, le bannissement en cas de vol ou de violence à Emerald, ou encore l’interdiction pour les voyageurs de pêcher près de Belmerys.  


Armée


L'armée de Jañgala se divise en trois corps d'armes dont la formation débute au même âge que les apprentissages et fonctionne de la même façon. Chaque recrue a donc un maître d'arme assigné durant toute sa formation. Les maîtres d'armes peuvent choisir trois recrues de même années, avec un maximum de cinq recrues simultanées. Avant d'être considéré comme un membre a part entière de son corps d'arme, chaque recrue passe un test choisi par son maître d'arme, ceux qui ne le réussissent pas retourne alors en formation afin de revoir les points manqués, et ce, jusqu'à ce qu'il soit jugé apte à remplir leur rôle.

Les trois corps d'armes sont complémentaires, amenés à travailler ensemble et ont autant de respects envers les uns que les autres. On retrouve ainsi les Crocs, unité de sabreur, les Ailes, unité d'archerie, et les Griffes, unité de lanciers.

économie du territoire


Les communautés arboricoles et les habitants d'Emerald ne participent pas à l'économie de leur région, ils préfèrent vivre entre eux et prendre à la jungle uniquement ce dont ils ont besoin.

Concernant Mystarcia, on trouve dans la ville et alentour quelques plantations de bananiers et cacaotiers ainsi que des champs de maïs, de coton, et des plants de grosses tomates. Narathéa, de son côté, jouit d’un climat plus adapté à l’agriculture et partage ses récoltes avec les autres villes. Ainsi, de nombreux champs de salades, citrouilles, aubergines, pomme de terre, et autre légumes s’épanouissent au delà des murs. De nombreux arbres à noix offrent également leurs fruits à coque à la ville.

Tourisme


La moitié de l'économie de Jañgala réside dans le chiffre d’affaire touristique réalisé par Mystarcia. Qu’il s’agisse de logements, de loisirs, ou des achats qu’ils effectuent sur place.

Chasse & collecte


La faune de Jañgala possède quelques espèces dont la fourrure, les crocs et les os sont utilisés dans la conception d'étoffes, de bijoux et de poudres aux soi-disant propriétés médicinales. Les chasseurs et récolteurs de la zone viennent donc vendre le fruit de leur connaissances à des revendeurs qui évaluent ces produits en fonction de leur qualité. Ces derniers sont ensuite revendus deux à trois fois plus chers sur les marchés de la ville, ou auprès d'acheteurs privés, gonflant ainsi les bénéfices.

Aliments exotiques


Jañgala est une vaste terre sauvage où de nombreux végétaux produisent des denrées alimentaires qui se revendent à prix d'or dans les autres régions. On compte principalement des racines, des fruits, des fleurs et des champignons.

Bois précieux


Il existe trois arbres en Jañgala dont le bois est utilisé pour la conception de mobilier, d'œuvre d'art, d'encens ou d'autres choses encore pour lesquels certain sont prêt à mettre le prix : l'acajou, l'ébène et le santal. Les deux premier sont utilisés pour l'ébénisterie, éventuellement les instruments, et le dernier dans la fabrication de bâtons d'encens.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageJañgala, la forêt indomptée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jañgala, la forêt indomptée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ezylone :: Bibliothèque :: Univers et Contexte :: Ezylone aujourd'hui-
Sauter vers: